Archives de catégorie : Ubuntu

On se voit ce soir au (3L)-Logiciel libre en liberté groupe pour débutant, rencontre de Février

Pour plus de détails, consultez l’Agenda du Libre.

On y présentera un atelier: Les applications de base dans le monde du libre, (ex: suite bureautique, navigateur etc…), La gestion d’une distribution Gnu/Linux, sécurité et mots de passe et autres. Il y aura aussi en seconde partie, des échanges et discussions et résolutions de problèmes (entraide direct ) si il y lieu.

 

Rencontre « (3L)-Logiciel libre en liberté groupe pour débutant » à Montréal

Cette rencontre animée par Guy Bernard de (3L) Logiciel libre en liberté se tient au sympathique Café Bobby Mcgee à Montréal.

On tentera de modifier le BIOS d’un Thinkpad X221s pour y éliminer la restriction de cartes sans fil, et je serais disponible pour aider gratuitement sur toute question portant sur les logiciels libres. Si vous utilisez un autre système d’exploitation que GNU/Linux vous êtes aussi les bienvenu(e)s, emmenez vos enfants 🙂

Pour plus de détails consultez le lien de l’événement dans l’Agenda du Libre.

1

Remplacer ChromeOS par GNU/Linux sur un Chromebook (backdoor incluse)

Hier soir à la rencontre du Club Linux Atomic j’ai expliqué comment on installait n’importe quelle distribution GNU/Linux sur des Chromebook. Je possède les modèles C710 et C720 que j’ai pu montrer aux participants.

J’ai montré le bureau Gnome3 sur Trisquel sur les deux ordinateurs, l’affichage externe, les composantes internes (on a examiné l’intérieur des deux machines) et j’ai expliqué l’option « JELSKA » au démarrage, le fruit du travail impressionant de John Lewis sur sa version de Coreboot.
Coreboot project
J’ai aussi pu expliquer que ces ordinateurs ont une version de Coreboot qui inclût du code pour utiliser le Intel Management Engine (qui fait partie de tous les chipsets récents d’Intel). Ce contrôleur peut fonctionner même si on éteint l’ordinateur. Dans les faits c’est un « backdoor » permanent, regardez bien la vidéo! Coreboot sur les Chromebook peut fonctionner sans ce code mais l’ordinateur s’éteindra après une demi-heure (!).

Je vous laisse en tirer les conclusions d’usage!

 

Essayer Firefox Hello sous Debian et ses dérivées

Mozilla a récemment annoncé en collaboration avec OpenTok la disponibilité de Firefox Hello dans la version bêta de Firefox actuellement disponible en ligne pour téléchargement.

Firefox Beta

C’est une annonce importante, dans un contexte où beaucoup de communications en ligne dépendent de logiciels privateurs comme Skype, qu’on sait restreints, censurés et espionnés sans répercussions pour leurs éditeurs.

Firefox Hello permet grâce à WebRTC, définit comme « un canevas logiciel avec des implémentations précoces dans différents navigateurs web pour permettre une communication en temps réel. la communication audio et vidéo en temps réel à même le navigateur web » sur Wikipédia.

J’explique ici comment installer Firefox bêta sous Debian (j’ai testé sous Debian 7 et sous Debian Testing) pour qu’il co-existe avec IceWeasel et qu’il puisse être utilisé en simultané, afin de faire l’essai de Firefox Hello. Ces instructions devraient aussi fonctionner pour Trisquel et Ubuntu, deux distributions GNU/Linux dérivées de Debian. Si vous utilisez une de ces distributions et que ces instructions manquent une précision ou autre détail, faites-moi signe pour les corriger.

Mise-à-jour: un visiteur m’a confirmé que Firefox Beta 32 bits s’installe et fonctionne bien sous Trisquel 7.

Des versions 32 ou 64 bits de Firefox Bêta sont disponibles pour téléchargement à partir de Mozilla.org, j’utilise dans cet exemple la version 64 bits pour GNU/Linux, en français.

Installation

  1. À partir du répertoire où l’application a été téléchargée, décompressez l’archive:
    magicfab@lap-x230:~/Téléchargements$ tar -xjf -C ~ firefox-34.0b8.tar.bz2

    • -xjf: x pour extraire les fichiers, j pour le format bzip2, f pour spécifier le nom de l’archive
    • -C ~: indique que les fichiers à extraire seront dans le dossier personnel (home)

    Cette commande fera l’extraction des fichiers vers ~/firefox (répertoire firefox dans votre dossier personnel). Les meilleures pratiques sous GNU/Linux (selon le Linux Standard Base) seraient de mettre cette installation sous /usr/local/ ou sous /opt, mais étant donné la courte durée de vie de mes tests, j’ai préféré la faire dans mon répertoire personnel.

  2. Lancez l’application Menu principal, choisissez Internet > Nouvel élément:

    Menu principal

  3. Indiquez les informations pour choisir l’icône et le fichier de démarrage:

    Propriétés du lanceur

    L’icône se trouve dans ~/firefox/browser/icons. Le fichier de démarrage se trouve dans ~/firefox mais il faudra ajouter l’option -P pour créer un profil séparé d’utilisateur et -no-remote pour qu’elle puisse être éxécutée en simultané à IceWeasel:
    /home/magicfab/firefox/firefox -P --no-remote

  4. Une fois l’information complétée, cliquez sur Valider, puis Fermer dans l’application Menu principal.

Lors du premier lancement, Firefox Bêta demandera quel profil utiliser:

Firefox - Choisissez un profil utilisateur_010

Il faudra choisir Créer un profil pour en faire un nouveau, appelé « Firefox Beta », par exemple. Assurez-vous de choisir ce profil et cliquez sur Démarrer Firefox.

Attention à vos données personelles!

Firefox Bêta envoie des rapport de performance et des données techniques sur votre utilisation à Mozilla.

Vous pouvez activer ou désactiver ce comportement à tout moment avec cette procédure:

  1. Cliquez sur le bouton menu et sélectionnez Préférences
  2. Sélectionnez le paneau Avancé.
  3. Sélectionnez l’onglet Données collectées.
  4. Cochez ou décochez la case à côté de Activer la télémétrie.
  5. Cliquez sur Fermer pour fermer la fenêtre Préférences

Pour ma part je laisse ces options activées car Firefox Bêta n’est pas mon navigateur par défaut, mais vous pouvez choisir quel comportement est le plus approprié pour vous.

Ajouter Firefox Hello dans votre barre d’outils

Le boutton Firefox Hello n’est pas visible dans la barre d’outils ni dans le menu. Pour l’ajouter à la barre d’outils:

  1. Choisissez Personnalisez dans le menu
  2. Glissez l’icône Firefox Hello vers la barre d’outils

    Personnaliser Firefox - Mozilla Firefox_006

  3. Cliquez sur Quitter la personalisation

Voilà! Vous êtes prêts à inviter quelqu’un à essayer Firefox Hello!

Boutton Firefox Hello

Vous pouvez aussi vous inscrire à Firefox Accounts pour gérer une liste de contacts, en cliquant sur S’inscrire ou se connecter:

Sélection_007

Sélection_008

N’hésitez pas à me contacter si vous voulez en faire l’essai, le jour (heure de l’est) je suis souvent branché et disponible entre 10h et 15h.

 

Encoder les CD « Mes premiers J’aime lire » sur une seule piste audio, lire partout!

Un des plus beau cadeaux qu’on a pu faire à nos enfants au fil des ans est l’abonnement au magazine mensuel Mes premiers J’aime lire, qui est accompagné d’un CD audio avec la narration de l’histoire principale de chaque numéro. Je suis particulièrement content de trouver un contenu en français d’une telle qualité et sans l’encombrement de menottes numériques.

Mes premiers J'aime lire

Ça me donne la possibilité de copier ces CD audio pour mon utilisation personelle, les encoder en d’autres formats, en faire des copies de sauvegarde, les emporter où je veux sans l’encombrement d’un lecteur CD audio traditionel (en voyage par exemple!), et donc de les faire partager aux enfants pour qu’ils en écoutent selon leurs choix, etc.

Il y a quelques années, un vieux radio équipé d’un lecteur CD servait à écouter ces CD audio (et demeure disponible), mais avec le temps des lecteurs audio Sansa Clip+ (pouvant lire les formats libres Ogg Vorbis et FLAC) ainsi qu’un Chumby classique ont pris sa place.

J’ai fait plusieurs tentatives un peu maladroites de numérisation des CD audio, mais contrairement aux CD de musique, il fallait encoder chaque CD en une seule piste continue, et je ne portais pas attention aux étiquettes ID3 permettant aux lecteurs audio d’afficher correctement les auteurs, nom de l’histoire et de l’album (ou magazine, dans ce cas). J’avais utilisé le logiciel libre abcde mais je trouvais trop long modifier l’écran texte proposé pour ajouter les informations de chaque CD. Finallement c’est avec ripit (lui aussi inclus dans Debian) que j’ai réussi à obtenir le résultat voulu.

Une fois le CD inséré et reconnu par l’ordinateur, voici la commande que j’utilise:
ripit -A 1 -c 0 -g 12 -y 2010 -o . --threads 4

  • -A 1: encode tout le CD en une seule piste
  • -c 0: spécifie l’encodage (0=MP3, 1=Ogg Vorvis, 2=FLAC, etc)
  • -g 12: ajoute le type de musique « other » aux métadonnées
  • -y 2010: ajoute l’année de parution « 2010 » aux métadonnées
  • -o .: indique l’emplacement des fichiers, dans ce cas, le répertoire local
  • –threads 4: indique à l’encodeur le nombre maximum de « thread » à utiliser – ceci diminue le temps d’encodage

Lorsque la commande est lancée, je choisi « 0 » pour entrer les données manuellement:

This CD shall be labeled with:
1: Default Album, Artist and Tracknames
0: Manual input
Choose [0-1]: (0)

Ensuite, j’entre les artistes (j’aime savoir qui a écrit le texte et qui fait la narration), le titre de l’album (par exemple, MPJL#146-La maison au gros chien pour le numéro de ce mois). Petite subtilité, je mets le titre de l’histoire comme titre de la première piste (Track 01), puis j’appuie sur la toucher Entrée pour le reste. Comme l’encodage produit une seule piste, il est suffisant d’identifier la première. Voici un exemple complet d’une session d’encodage:


magicfab@ARA-DESKTOP:/mnt/NAS2/Musique/J'aime lire$ ripit -A 1 -c 0 -g 12 -y 2014 -o . --threads 4

RipIT version 3.9.0.

cddb: checking for os ... Linux (x86_64) [little endian] [64 bit]

Process summary:
----------------
Is there a CD and the tray of the device closed?
Pausing 12 seconds.
All tracks will be merged into one file and a chapter file written.
Playlist (m3u) file will be written.

[...]

cddb: connecting to freedb.freedb.org:8880
hello return: 200 Hello and welcome RipIT@www.suwald.com/ripit/ripit.html running RipIT 3.9.0.
proto return: 201 OK, CDDB protocol level now: 6
cddb: sending: cddb query 34026705 5 150 2245 19167 33757 44568 617
cddb: result: 202 No match for disc ID 34026705.
start track: 1, end track: 5

This CD shall be labeled with:
1: Default Album, Artist and Tracknames
0: Manual input

Choose [0-1]: (0) [Entrée]

Artist : Céline Claire, Julie Cavanna
Album : MPJL#146-La maison au gros chien
Track 01: La maison au gros chien
Track 02: [Entrée]
Track 03: [Entrée]
Track 04: [Entrée]
Track 05: [Entrée]

-----------------
CDDB and tag Info
-----------------
Artist: Céline Claire, Julie Cavanna
Album: MPJL#146-La maison au gros chien
Category:
ID3-Genre: Other (12)
CDDB-Genre: 12
Year: 2014
Revision: 0
CD id: 34026705
CD length: 10:17

01: [00:27.70] La maison au gros chien
02: [03:45.47] Track 02
03: [03:14.40] Track 03
04: [02:24.11] Track 04
05: [00:23.53] Track 05

start track: 1, end track: 5
Tracks 1-5 will be ripped.

21:40:08: Ripping "MPJL#146-La maison au gros chien"...
cdparanoia III release 10.2 (September 11, 2008)

Ripping from sector 0 (track 1 [0:00.00])
to sector 46195 (track 5 [0:23.52])

outputting to /mnt/NAS2/Musique/J'aime lire/Céline Claire, Julie Cavanna - MPJL#146-La maison au gros chien/MPJL#146-La maison au gros chien.rip

(== PROGRESS == [ | 046195 00 ] == :^D * ==)

Done.

Skip track 2, it has been merged into previous one.
Skip track 3, it has been merged into previous one.
Skip track 4, it has been merged into previous one.
Skip track 5, it has been merged into previous one.

Encoding "MPJL#146-La maison au gros chien"...

21:42:32: Lame -b 128 -q 5 encoding track 1 of 5

21:42:35: Checking for remaining lock files.
21:42:56: Deleting the wavs...
21:42:56: Starting with album gain detection for mp3-files.

All complete!
Ripping needed 2 min and encoding needed 0 min.

magicfab@ARA-DESKTOP:/mnt/NAS2/Musique/J'aime lire$

Le résultat, des fichiers bien identifiés qui afficheront les bonnes informations dans les logiciels et lecteurs audio physiques utilisés:

Propriétés d'un fichier audio encodé à partir d'un CD audio Mes premiers J'aime lire

J’ai ainsi pu encoder plusieurs années de CD audio qui sont maintenant stockés sur le serveur de fichiers familial, et en copie sur les baladeurs et sur le Chumby, prêt à être utilisés un peu partout. Quand nous recevons un nouveau numéro le CD peut être écouté sur le lecteur CD si je ne suis pas là.

Mais quand je mets la main dessus je lui fait subir ce traitement pour l’ajouter à notre collection. 🙂